Nom de code : 14G2, reçu 5 sur 5

L'équipe 2 des -14G de la CJB a entamé la deuxième phase de la saison avec enthousiasme, et avec une pointe de fantaisie. Soucieuse de porter haut et fort les couleurs du club (orange et noir), l'équipe voulait aussi qu'on l'identifie autrement que par les couleurs du club. Alors, l'idée fut de proposer du jeu, du mouvement... Voulant démontrer que eux aussi, ils avaient un "style", Ludo et Pierre décidèrent avec la collaboration du grand styliste Fays'Al, de mettre de la couleur pleins les yeux à leurs adversaires, en plus du jeu mis en place.

Après deux premiers matchs en orange et noir, le styliste Fays'Al décida d'imposer un maillot plus ample pour donner des ailes aux joueurs et endormir l'adversaire. Il choisit aussi des couleurs psychédéliques avec le violet et une touche de blanc. Cette touche et ce maillot offrant un camouflage  à nos plus petits gabarits. Le styliste Fays'Al expliqua que cette tenue rendait hommage au chanteur de Minneapolis, Prince (Purple rain), et devait permettre à notre petits hommes d'aller plus haut... Bref, cette couleur contribua a enchaîner jusqu'au match de Pontchâteau, le 11 février dernier. Malgré de grands gabarits, Pontchâteau n'a pas profité de l'avantage au démarrage. Progressivement l'équipe a stabilisé l'écart, piquant visuellement leur adversaire. Le temps mort de Fred, lors de la deuxième mi-temps, produisit un électrochoc... La machine violette s’emballât  jusqu'à la victoire finale 30 à 24 pour la CJB, à l'extérieur. Quatre matchs d'affilé sans défaites !

Et lors du dernier match à domicile, le 18 février contre l'ASB Rezé, le deuxième, les garçons en voulaient encore plus. Mais ils préféraient des maillots plus près du corps, pour montrer leurs muscles. Ludo et Fred décidèrent de collaborer avec un autre grand styliste : Vince Dé Loisir. Avec son accent italien, il a proposé une couleur plus proche des dieux du stade, indiquant que nos garçons pouvaient oser encore plus... Les parents étaient emballés tout comme les coachs... Les garçons étaient un peu sceptiques : "ben voyons, c'est quoi cette couleur ?vous avez fumez ou quoi ?" dixit Aurélien, "Nooonn, sérieux !" dixit Evan, "Peu importe la couleur, c'est notre jeu qu'on regarde !" dixit Malo, "T'es dingue papa, pas ça !" dixit Thibaud... Où l'absence d'expression orale était remplacée par de grands yeux ronds. Mais à quoi peuvent bien penser nos papas devaient se dire les garçons ?!

Au final, ils ont démarré lentement sous leur nouvelle couleur, avec un peu la pression sous ce nouveau maillot. Et puis, ils ont oublié la couleur, porté par un public qui se soulevait devant ces attaques qui emballaient le jeu. Rezé n'en revenait d'être ainsi malmené, piqué dans sa chair par une armée ROSE et NOIR.... Résultat du match, une 5ème victoire de suite : 27 à 19 pour la CJB.

Alors, on voit pas LA VIE EN ROSE  la vie en rose les garçons ? On remet ça au prochain match ?