PETIT EFFECTIF, GROSSE VICTOIRE !

Guérande – Bouguenais (- de 16 g) : 20-34. Il y avait de l’incertitude ce samedi de déplacement à Guérande, sous forme de signes pas forcément positifs : avec les virus hivernaux, nous voilà avec 7 joueurs, pas un de plus, dont Milo en phase de reprise après blessure et à mi-route me vient la fulgurance de l’étourdi : j’ai oublié les maillots !!! Aïe, ça ne fait pas très pro...

Bon. Self-contrôle. On respire. Il fait très beau. Ça va bien se passer. Dans la voiture, pas de stress. On s’amuse à chercher des solutions : on va jouer en chasuble, tous nos joueurs ont peut-être un maillot noir ? Quelqu’un propose de jouer torse nu…

En arrivant à la salle de "Kerbiniou", un sans issue nous indique ce que nous savons déjà : il n’y a plus le choix, il faut le jouer ce match, quelles que soient les conditions.

Première bonne surprise : Guérande nous prête un beau jeu de maillot bleu de l’équipe de La Baule. Soulagement pour les onze bouguenaisiens : 7 joueurs, 1 coach et 3 supporters. A la CJB, on sait voyager léger !

Deuxième bonne surprise : nos 7 mercenaires commencent le match avec un dynamisme et une rigueur qui affichent leur ambition : ils ne sont pas venus pour perdre, comme le dernier match contre l’Hirondelle. Après 6 minutes, ils mènent 1-6 ! L’équipe de Guérande avec ses 5 remplaçants a la tête qui tourne. Dans les tribunes, 3 supporters perdus au milieu d’une 60aine de Guérandais – d’ailleurs très sympatiques – nous nous faisons entendre le plus possible et crions même « allez La Baule ! »

La suite du mach est un vrai plaisir malgré une fin de 1ère mi-temps qui laisse filtrer des inquiétudes : Simon prend un coup au genou et se met à boiter – imaginez le mauvais scénario, heureusement ça ne dure pas… –, le score se fige pendant 5 mn, puis Guérande revient à – 4 buts. 10-14. C’est la 1/2 temps et on se dit que ça peut basculer sur la condition physique.

Troisième bonne surprise : les arbitres nous ont rajouté un but pendant la pause. Sympas ces Guérandais de Kerbiniou. Ils nous offrent des maillots et des points !

Les inquiétudes se dissipent très vite : nos bleus reviennent sur le terrain avec encore plus de rigueur et d’énergie. Le coach leur a demandé d’éviter les contre-attaques systématiques pour s’économiser.

Du coup, le jeu est plus posé, plus intelligent et très dominateur. La défense et resserrée et solidaire. L’attaque est rapide mais précise et non précipitée. Après 9 mn, nous voilà à 12-23 ! Guérande ne marque presque plus. La défense a construit un rempart.

Bouguenais prend son envol majestueusement. L’épaule de Milo tient bon et nous offre même une belle série d’envols aux 9 mètres qui font mouche. Une belle reprise après plusieurs semaines d’arrêt !

Plusieurs 2 mn permettent aux joueurs de souffler et à Laurent de se sentir un peu moins seul sur son banc. Aucun effet sur le score. Nos bleus-oranges ont mis la main sur le match et sentent qu’ils vont remporter la mise ! Nos deux gardiens Clément et Kévin – pas gardiens de vocation – font un très bon match avec 3 arrêts de 7 m  et des situations de contre-attaques dont ils se sortent comme des chefs.

On s’amuse bien. Dans les tribunes, on n’entend plus que nous, les 3 mousquetaires-supporters. Nous nous en donnons à cœur joie, dans une bonne humeur générale, dans les tribunes et sur le terrain.

Pour conclure le feu d’artifice, Laurent passe commande pour un "kung fu" final. Et c’est Simon qui s’exécute. Une magnifique action en guise de signature de nos 7 artistes au bas du tableau - de couleur orange sur fond bleu. Quel dénouement... Bouguenais-La Baule est en pleine euphorie ! Petit effectif, grosse victoire. Un grand bravo à tous !

Nos joueurs se demandent s’ils ne vont pas changer de couleur. Le téléphone de Laurent sonne. Ça y est, on imagine déjà que La Baule veut le recruter… Et moi, je me demande… Est-ce que je vais rendre les maillots orange ?

RV