Comment casser le suspense…

Samedi dernier, nos jeunes loups avaient pour mission de confirmer le bon niveau dont ils avaient fait preuve lors de leur 1er match de la saison contre le HBC Nantes auquel ils avaient imposé un sévère 51-19.

Avant le coup de sifflet, les coachs recadrent leurs joueurs pour qu’ils fassent un début de match concentrés et sérieux. Et c’est ce qu’ils appliqueront à la lettre, en pratiquant un jeu offensif implacable qui déroutera (et peut-être même dégoûtera) les joueurs de Sainte-Pazanne qui prendront une très sévère différence de 20 buts à la fin de la 1ère période !!!

Avec autant d’avance (22-2), on sait déjà que nos joueurs ne seront plus inquiétés d’ici la fin du match. En effet, il y a une telle différence dans tous les phases de jeu, que ce soit au niveau du jeu collectif, de la précision des passes et des tirs, de la rapidité, de la vélocité ou de la solidité en défense, qu’on en a de la peine pour l’équipe adverse ! Cette dernière prend l’eau de toute part, n’arrivant pas à faire une passe sans se faire prendre le ballon par les diables oranges qui ont presque systématiquement un temps d’avance.

A partir de là, même si l’on observe de belles réactions au début de chaque quart temps et que nos joueurs ne marqueront plus jamais autant de buts (bien qu’ils en mettent tout de même à nouveau 17 au 3ème… pour rappel 2d quart temps : 30-04 ; 3ème : 47-06 ; 4ème : 58-09), la déroute de Sainte-Pazanne est totale...
Le suspense est mort.
Nos joueurs eux, prennent plaisir à marquer des buts. Les mamans, à parler ensemble. Les papas préfèrent ce match à France/Nouvelle-Zélande. Et les coachs tentent de limiter la longue agonie de l’équipe adverse en interdisant le dribble.

Que dire de plus ? Nos petits Handballeurs ont bien joué. Ils ont bien senti que le match était tué dans l’œuf mais ne se sont pas trop relâchés. Ce sérieux est rassurant.
Après deux victoires écrasantes, il nous vient tout de même en tête cette petite litanie : «  à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » …

Prochain match dimanche contre des Hirondelles. Il est à craindre qu’avec cette exceptionnelle arrière saison, elles ne migrent pas assez vite et se fassent manger toutes crues par les félins aux yeux oranges !!!
Mais sachons rester modestes et attendons de voir…